POLLUTION USINE, PETROLE, COULISSES FILM ASTERIX - MON FIL INFO 06.12

POLLUTION USINE, PETROLE, COULISSES FILM ASTERIX – MON FIL INFO 06.12



Views:39|Rating:5.00|View Time:5:17Minutes|Likes:4|Dislikes:0
Salut tout le monde ! Bienvenue dans votre émission. Au sommaire aujourd’hui, une grosse dose de pollution. A base de produits toxiques, de pétrole. Et puis un truc plus cool : les coulisses du nouvel Astérix.

Voici l’une des usines les plus polluantes d’Europe
En pleine COP24, en pleine réunion sur le climat, ici à Mon Fil Info on a décidé de vous montrer à quoi ressemble la pollution produite tous les jours par les activités humaines. Pour ça, on vous emmène dans l’une des usines les plus polluantes d’Europe. Rien que ça, ça fait peur. On y fabrique de l’acier, elle se situe dans l’Italie, dans le sud de l’Italie.

Ce nuage de fumée là, c’est du poison. L’usine a failli fermer à cause de ça, de toute cette pollution, mais les ouvriers ont voté pour qu’elle continue de fonctionner.

« Sans travail, comment on fait ? Chaque jour il nous faut de l’argent. Et comment on fait si l’usine ferme pour gagner des ressources sans travailler ? »

10 000 personnes travaillent ici. L’usine fait vivre des milliers de familles. Et tout le monde a besoin d’argent, quitte à oublier la santé.

Les cheminées rejettent énormément de dioxine, un produit toxique qui provoque des maladies graves. A Tarente, le risque d’avoir un cancer est très élevé, beaucoup plus qu’ailleurs dans le pays.

Certains habitants, comme Alessandro, veulent que l’usine ferme, que les choses changent. L’air, le sol, tout est empoisonné. Pour le prouver, il pose un aimant par terre. Il attire des centaines de poussières de métal remplis de dioxines.

La mairie a installé ce détecteur dans la ville, il mesure la quantité de dioxines dans l’air. Quand le niveau de pollution est trop élevé, l’alerte est donnée : les enfants n’ont plus le droit de sortir jouer dans la cour de l’école.

Brûlé par l’homme, le pétrole pollue
Autre chose qui pollue et pas qu’un peu : le carburant. Donc en gros : l’essence, le diesel que l’on met dans nos voitures on les fabrique à partir du pétrole. D’où le pétrole et pourquoi est-ce qu’il pollue ? La réponse, juste là.

Le pétrole, c’est naturel. Ça veut dire « huile de roche », en latin. A la base, c’est un gros tas d’êtres vivants minuscules, du plancton. Avec le temps, le tas est recouvert par du sable et des poussières de cailloux. Il se décompose sous terre et des dizaines de millions d’années plus tard, ça donne du pétrole.

Là où ça a commence à se compliquer pour la planète, c’est quand l’homme décide d’aller le chercher, ce pétrole, et qu’il le transforme en carburant. Depuis des dizaines d’années, on le brûle dans les moteurs pour faire avancer à peu près tout ce qui roule, qui flotte ou qui vole.

Les pots d’échappement rejettent un gros paquet de saletés. Des gaz d’abord comme le méthane, le dioxyde d’azote et le CO2. Des gaz à effet de serre qui accélèrent le réchauffement du climat.

En brûlant, le pétrole produit aussi des particules fines, de minuscules morceaux de matière. Ces poussières sont dangereuses, elles pénètrent dans nos poumons et peuvent provoquer de graves problèmes de santé.

Malgré tout ça on en consomme toujours plus, deux fois plus qu’il y a 40 ans.

Dans les coulisses du nouveau film “Astérix”
Allez maintenant on va prendre l’air, une grande bouffée d’air frais même, avec des images du nouveau film d’animation « Astérix : le secret de la potion magique. » Vous allez voir on a mis tout un tas de choses sur la fabrication du film, c’est cadeau !

C’est le deuxième film d’animation sur les aventures des Gaulois, sorti de la tête d’Alexandre Astier après le Domaine des Dieux. Cette fois, il n’y avait pas de BD au départ et les deux créateurs d’Astérix, Goscinny et Uderzo, ne participent pas au scénario. Alors forcément, quand Alexandre Astier a proposé l’idée, il n’y croyait pas trop.

Pour le scénario, c’est donc Alexandre Astier, pour l’animation, c’est Louis Clichy. Mais avant que le film soit tout beau comme ça, il a fallu pas mal de temps pour créer les 750 objets du film, les décors et les personnages. Près de 150 en tout ! D’abord en dessin, puis en 3D.

Celui qui prête sa voix à Astérix, c’est Christian Clavier, il a déjà joué son rôle dans les films.

Chez les Romains, Elie Semoun double Cubitus, et on retrouve Alexandre Astier dans la peau du chef, Oursenplus.

Et voilà l’émission est terminée pour aujourd’hui, on se retrouve demain. Ciao !

######################################
Encore + de contenus sur :

Rejoignez-nous sur :
Facebook :
Twitter :
Instagram :
Snapchat :